Passages, espaces de transition pour la ville du 21ème siècle

 
À l’heure où la mobilité est au cœur des questions urbaines, on attend de chacun de nous une compétence accrue de navigateurs connectés, passant d’un mode de transport à un autre, parcourant des distances quotidiennes variées, dans des aires métropolitaines fragmentées par les réseaux, les infrastructures rapides, les zones spécialisées.
 
Les passages, petits espaces de transition, sont des maillons essentiels d’une mobilité durable, indispensables à la qualité de nos déplacements quotidiens et dans la conception d'un système de mobilité intégré. Tunnels, passerelles, escalators, téléphériques urbains, cheminements qui facilitent la transition entre les modes, entre les ambiances urbaines...
 
L’histoire et l’observation des usages nous démontrent qu’ils sont potentiellement porteurs d’urbanités singulières, d’ambiances, d’activités, de qualités.
 
Pourtant, ces espaces de l’accessibilité sont souvent les grands oubliés des fabricants de nos villes alors qu’ils ne demandent pas beaucoup d’investissement, qu’ils devraient systématiquement accompagner les grandes opérations d‘aménagement – notamment les nouveaux projets de transport – et qu’ils offrent des vertus réparatrices des fractures opérées par les infrastructures de transport rapide et le zoning de l’urbanisation du 20e siècle.
 
Penser et réaliser les passages, c’est pouvoir agir sans attendre, localement, et poser les bases d’une transformation à plus grande échelle : « la petite échelle qui change tout, ou presque ».
 
Programme international (2014-2018) de recherche-action développé dans plusieurs villes du monde (Tours/Saint Pierre-des-Corps, Shanghai, Toronto, Barcelone, São Paulo, Valparaiso, Buenos Aires, Montevideo, Santiago du Chili, Bogota, Nantes, Volos, San José, Grenade, Alger, Cotonou, Maputo, Tunis) visant à la mise à l'agenda de la question des passages par des travaux concrets sur les territoires :
 
  • Des concours professionnels d’architecture et d’urbanisme pour l’élaboration de projets de passages dans 11 villes (Tours/Saint-Pierre-des-Corps, Shanghai, 6 communes de l’Aire Métropolitaine de Barcelone, Sant Adria del Besos, Toronto, São Paulo) qui ont mobilisé 270 équipes professionnelles pluridisciplinaires, soit environ 1000 professionnels d’une quarantaine de nationalités,
  •  Des ateliers étudiants avec les universités partenaires, et des ateliers sur site avec les équipes sélectionnées lors de la phase 2 des concours, 
  • Le Manifeste du Passage, appel à l’innovation et guide pour favoriser la conception des espaces des mobilités de demain, co-signé par le comité scientifique, les partenaires du projet et les visiteurs de l'exposition internationale.

tab_info

ODD / THEMES
CARACTERISTIQUES
Auteur(s) de la ressource: 
Nom du référent de la contribution: 
julien.barbier@vedecom.fr
Date du document: 
2016
CONTENU

Consulter d'autres publications