végétalisation

Les Hauts de l'Orne : un quartier naturellement innovant

Un cadre de vie privilégié à deux pas de la Vallée de l’Orne et de la voie verte, sur un site riche de 7000 ans d’histoire : le futur ÉcoQuartier de Fleury-sur-Orne est actuellement développé par Caen la mer, la commune de Fleury-sur-Orne et Normandie Aménagement. Les travaux sont programmés jusqu’en 2030.

UN QUARTIER VÉGÉTAL
Premier ÉcoQuartier labellisé (étape 2 depuis 2018) à se construire sur Caen la mer, les Hauts de l’Orne offriront à ses futurs habitants, à horizon 2030, un vaste choix de logements individuels, semi-collectifs ou collectifs. Il se situera au cœur de 25 hectares de...
Médiathèque du Sud Sauvage

La Médiathèque du Sud Sauvage est un projet qui se confond avec son environnement naturel, aussi bien pour des considérations esthétiques et architecturales que pour réduire l’effet de surchauffe. Situé sur l’île de la Réunion, ce bâtiment passif fonctionne sans climatisation grâce notamment à une protection naturelle contre les rayons solaires, son isolation, sa ventilation traversante ou encore ses toitures végétalisées. Ce bâtiment fait partie des lauréats des Green Solutions Awards 2018.

Gérer durablement les espaces publics en préservant la biodiversité

Dans le cadre de son Agenda 21, Champcueil s’est engagée dans une démarche de préservation de la biodiversité, d’une meilleure gestion des eaux et d’amélioration du cadre de vie des habitants.
De nombreuses actions ont donc été mises en place afin de répondre à ces objectifs, telles que l’installation de récupérateurs d’eaux fluviales, l’installation de nichoirs et d’hôtels à insectes ou la végétalisation d’une piste cyclable avec des arbres fruitiers nourriciers.
Ce projet fait partie des nominés de la 28ème édition des Trophées Eco Actions, le concours de référence des collectivités pour...
Tribunal de Paris : un immeuble de grande hauteur en phase avec le Plan Climat

Le tribunal de Paris est le premier immeuble de grande hauteur à remplir les exigences du plan climat de Paris. Cette tour de 160 mètre de hauteur et d’une superficie de 110 000 m2 est équipée de 2000 m2 de panneaux solaires, d’un système de récupération des eaux pluviales ainsi que de plusieurs espaces végétalisés.

Thémis

Le bâtiment de bureaux Thémis, situé dans le 17ème arrondissement de Paris est la vitrine de l’engagement d’ICADE en faveur du développement durable.

Il a fait partie des projets pilotes pour le label E+C-, et il est le premier bâtiment tertiaire à avoir obtenu le label. D’une conception architecturale originale (façade adaptée au traitement du bruit et de la qualité de l’air avec une structure qui joue avec lumière), il bénéficie d’une très bonne performance énergétique  et atteint des niveaux d’excellence dans la réduction de l’empreinte carbone. Sa façade sud est  ainsi que son toit sont entièrement végétalisés....

L'éco-quartier Wolf-Wagner, Mulhouse

La Cité Jardin du XXIè siècle
Le quartier Wolf-Wagner permet de découvrir trois grandes périodes du logement social mulhousien. Tout d’abord, la cité Wolf construite entre 1924 et 1928, une cité-jardin de 228 logements. Ensuite, entre 1956 et 1958 fut bâti l’essentiel de la cité Wagner, 1er programme d’habitat collectif « en barres » de Mulhouse. Les constructions qui y sont érigées sont conformes au style des grands ensembles de cette époque, et aux problèmes qui ont suivi par la suite. Le programme dit « EUROPAN 5 », encourageant les initiatives architecturales à l’échelle européenne, va néanmoins venir...

Afin d’accueillir les enfants, même par temps de forte chaleur dans une zone peu ombragée, la mairie de Saint Siérés (34) a souhaité s’équiper d’une crèche éco construite. Grâce notamment à sa toiture photovoltaïques et ses rideaux végétalisés de vignes, le bâtiment est protégé de la chaleur tout en tirant profit des rayons du soleil pour s’autofinancer.

Logement collectif  « la campagne à Paris »


Le projet «la campagne à Paris « est un projet de logement collectif dans le vingtième arrondissement. L’enjeu pour le maître d’ouvrage était de trouver un équilibre entre coût de construction, pérennité et qualité environnementale. Les logements sont divisés entre petites maisons de ville et petits habitats collectifs, qui ont été pensés pour minimiser les charges des locataires. Les grandes baies vitrées permettent ainsi un éclairage naturel pour éviter la lumière artificielle, des capteurs solaires thermiques et panneaux photovoltaïques permettent de faire appel à une source d’énergie gratuite, un système de récupération...